CCE BDF

Projet éducatif Loisirs Jeunes 2019 (recrutement)

LE PROJET ÉDUCATIF

Le Comité Central d’Entreprise a en charge l’organisation des vacances et des loisirs des enfants de 6 à 17 ans du personnel de la Banque de France. Le projet éducatif définit les orientations éducatives du CCE, dont les directeurs sont les garants ; il est donc la base à partir de laquelle les équipes d’encadrement construisent leur propre projet pédagogique, établi distinctement pour chaque séjour. Afin de tout mettre en œuvre pour offrir à vos enfants d’excellentes vacances dans un climat bienveillant, avec une vigilance de tous les instants en matière d’hygiène et de sécurité, ce projet éducatif s’appuie sur plusieurs principes fondamentaux : respect mutuel des adultes et des enfants, mise en œuvre des activités en tenant compte des envies et capacités des enfants, écoute, tolérance et autonomie.

L’autonomie de l’enfant

L’autonomie de l’enfant ne veut pas dire que les équipes d’animation doivent adopter le concept du « laisser-faire ». Au contraire, tout un système actif doit être mis en place pour lui permettre, durant le séjour, de se responsabiliser. Ceci est valable tant individuellement dans les gestes quotidiens (toilette, vêtements…), que collectivement (repas, utilisation et rangement du matériel et des locaux…).

Trouver sa place dans un groupe implique (ainsi que pour l’équipe d’encadrement) : tolérance, acceptation des différences et des règles de vie qui servent de repères à tous. Ces règles, dont les principales sont édictées dans le paragraphe « les interdits », seront clairement expliquées aux enfants au début de chaque séjour. À l’intérieur de ce cadre, des règles plus souples régiront la vie de tous les jours.

Respect et confiance

Rendre autonome l’enfant signifie aussi lui permettre d’évoluer en s’appropriant des règles de vie commune et de sécurité. La vigilance de l’équipe sera d’autant plus indispensable qu‘il ne s’agit pas de créer avec les enfants un rapport de force mais d’instaurer le respect et la confiance. Cela n’exclut évidemment pas toute sévérité.

Pour qu’il vive pleinement le séjour, l’enfant doit se sentir concerné par tout ce qui se passe autour de lui, et profiter du moment présent. Il est donc essentiel que soit favorisée, à travers les multiples activités proposées, la découverte de soi et des autres en laissant une large place à l’écoute.

Quels que soient les moments, temps forts des activités, temps calmes, veillées, repas… le plaisir de participer doit être omniprésent.

Ces dernières années, le développement d’Internet et des réseaux sociaux, forums de discussions ou blogs, a profondément changé la façon d’interagir et de s’exprimer.

Ces nouvelles formes de communication, tout en représentant une fantastique opportunité pour échanger avec les amis et les familles n’en sont pas moins potentiellement dangereuses !

Aussi il est important de rappeler ce conseil simple : il est essentiel de respecter la vie privée en ne postant pas d’informations ou photos d’autres personnes sans leur autorisation. Le danger n’étant pas seulement la photo mais les commentaires qui peuvent l’accompagner. À ce sujet, et en accord avec le CCE, les directeurs feront un rappel de tous les dangers d’internet en début de séjour.

L’équipe d’encadrement servira d’interface pendant le séjour pour récolter les photos, faire un tri et les envoyer par le moyen le plus approprié. Par ailleurs le CCE, restera attentif à l’évolution de la loi en matière de médias sociaux et se réserve le droit d’amender les présentes conditions générales après l’attribution des séjours, pour se conformer à la législation.

La mixité

La mixité est de mise pour l’ensemble des activités proposées par l’équipe d’animation. En revanche, et conformément à la législation en vigueur, les lieux d’hébergement et ceux destinés à l’hygiène des jeunes de plus de 6 ans sont strictement séparés entre les filles et les garçons. Les plus âgés peuvent rencontrer des difficultés à gérer leur sexualité.

C’est pourquoi, les équipes pédagogiques auront pour mission de répondre à toute demande d’information qui émanerait des jeunes, au sujet des maladies sexuellement transmissibles et du respect de l’intégrité physique et morale (harcèlement, viol, grossesse non désirée…). En cas de nécessité extrême, l’équipe d’adultes pourra être conduite à prendre les mesures opportunes destinées à assurer la protection physique des jeunes. Pour ce faire, une information concrète sur l’utilisation du préservatif sera, le cas échéant, délivrée aux jeunes concernés par les assistants sanitaires présents sur le centre.

L’équipe d’encadrement

Les séjours organisés par le CCE fonctionnent sur un principe de semi-directivité, c’est-à-dire que les animateurs sont responsables en tant qu’adultes de leur implication quotidienne dans le travail. Ils doivent faire preuve d’autonomie et avoir le sens des responsabilités. La capacité d’improvisation collective de l’équipe d’animation permet une prise de décision lors de la réunion du soir pour le lendemain. L’effet de surprise est un plaisir supplémentaire pour les enfants. Annoncés au dernier moment, un grand jeu, une sortie, une veillée… prennent une autre dimension.

La réunion du soir est un moment convivial où l’équipe fait un bilan de la journée. Chacun exprime ses souhaits et rapporte les désirs des enfants autant que les problèmes soulevés, sous l’égide du directeur.

Les projets peuvent être modifiés si un élément nouveau intervient (mauvais temps, fatigue, demande des enfants, etc). La réussite du séjour est aussi perceptible à la mesure de la motivation des enfants. L’équipe d’encadrement doit, pour cela, être à l’écoute des enfants, stimuler l’envie en mettant en valeur chaque individualité et en favorisant la vie de groupe.

Le directeur

Lien indispensable avec le CCE, le directeur est le garant du bon fonctionnement de l’équipe d’encadrement et du respect des engagements de chacun, à partir du projet pédagogique qu’il aura établi et fait valider par le CCE. Il est à l’écoute des attentes des enfants.

Ce directeur « collaborateur » est un repère, un conseiller, une personne ressource sur qui l’animateur peut compter. Il doit faciliter l’expression de chacun. Individuellement et collectivement, le directeur a un rôle formateur. Il doit principalement accompagner et soutenir son équipe dans cette dynamique. Dans la mesure du possible, le personnel technique (cuisine, service) est associé à cet échange permanent pour que n’apparaisse aux yeux des enfants qu’une seule équipe soudée et solidaire. L’objectif étant, pour ce groupe d’adultes, de faire vivre, dans un climat harmonieux, des moments forts aux enfants à travers des activités originales.

Les activités

Quelle que soit l’activité, il faut toujours avoir à l’esprit que les enfants sont avant tout en vacances. Chaque séjour répondant à leurs besoins évolutifs, en fonction de l’âge, il doit être un lieu privilégié où le jeu, la découverte, le développement de l’imaginaire, tiennent une place prépondérante. Au travers des animations, notre souhait est de favoriser la créativité. À l’exception des séjours à thème clairement affiché (sportif, culturel, itinérant…) où l’activité principale est choisie par l’enfant pour être fortement pratiquée, toutes les activités sont proposées et non imposées. L’équipe s’emploie à stimuler l’envie des enfants pour qu’ils participent, s’initient ou découvrent. Les activités doivent être à la fois techniques et ludiques : l’acquisition des techniques demande attention et effort de la part des enfants comme des adultes. Ce travail collectif soude le groupe. Ces activités favorisent la créativité, l’imaginaire, le respect d’autrui, de soi-même et du matériel utilisé, la collectivité et la solidarité.

Des équipes compétentes pour plus de sécurité

Le CCE met en place, en tant qu’organisateur, tous les moyens nécessaires à la sécurité : choix rigoureux des centres et des activités des prestataires, recrutement de directeurs et d’animateurs diplômés et stagiaires (BAFA, Brevet d’Etat, Monitorat, selon la spécialisation).

Pour assurer une sécurité maximale, la taille des équipes est supérieure au quota animateur/enfants exigé par les directives Jeunesse et Sports. Après avoir été sélectionnés, les directeurs travaillent en étroite collaboration avec le CCE pour composer les équipes d’animation.

À ce sujet, dans le cadre de la partie pratique de la formation au BAFA, un quota de stagiaires est imposé, une priorité étant donnée aux stagiaires enfants d’agents de la Banque.

Mise en place et suivi des séjours

Parallèlement à la préparation budgétaire et matérielle, une réunion d’équipe est organisée avant le séjour. Celle-ci a pour but de préparer le séjour sur la base du projet pédagogique. Avant le départ, la lettre de présentation du directeur est mise en ligne sur le site internet du CCE (www.ccebdf.fr rubrique Jeunes/Infos pratiques) pour prodiguer des conseils et faire des mises en garde. Le contenu de cette lettre comporte une description du centre, l’essentiel des activités proposées et l’organisation mise en place.

De plus, les responsables du Département Loisirs Jeunes et du CCE réunissent une fois par an l’ensemble des directeurs afin de faire le bilan de la saison et de travailler sur les projets de séjours. C’est pourquoi les questionnaires remis aux enfants à la fin de leur session doivent être renvoyés car ils sont un support essentiel permettant d’apporter des améliorations.